FAUNE ET FLORE
BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE FORUM

FAUNE ET FLORE


 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 des victuailles dans les poubelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie,33
modérateur principal
modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 19859
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: des victuailles dans les poubelles   Ven 11 Déc 2009 - 13:02

Son pain, Monique (le nom a été changé) ne l'achète pas chez le boulanger. Tous les soirs, elle le prend dans la poubelle d'une grande chaîne de magasins bio, dans le 12e arrondissement à Paris. Monique, la cinquantaine, n'est pas dans le besoin. Comme d'autres habitants du quartier, elle a simplement repéré que l'enseigne jetait tous les jours quantité de produits alimentaires : pains donc, mais aussi yaourts, sushis ou salades libanaises, comme le reporter du Monde l'a constaté.


La plupart de ces produits sont mis à la poubelle le jour de leur date de péremption et certains avec quelques jours d'avance. "C'est un scandale qu'ils jettent des produits alimentaires. Ils devraient faire des réductions quand la date d'expiration approche, commente Monique. Mais au moins, les clochards du quartier peuvent venir se servir car j'ai déjà vu dans certaines grandes surfaces, en banlieue, qu'ils mettaient de l'essence ou de la javel sur les poubelles pour que personne ne puisse se servir."

Il n'a pas échappé à la gérante du magasin que "beaucoup de monde vient se servir dans la poubelle". Elle explique qu'elle jette "un peu de tout", mais qu'elle "donne aux associations quand il y a de grandes quantités de produits invendus".

Sur le parking de ce supermarché de l'Essonne, c'est le matin que l'on vient faire les poubelles. Tous les jours, un peu avant 9 heures, plusieurs personnes repartent avec des cagettes de salades, des bottes de poireaux et du poisson qu'elles mettent dans le coffre de leur voiture. Le personnel de l'établissement tolère manifestement cette "ramasse" discrète, qui semble le fait de personnes modestes. L'une d'elles explique furtivement qu'elle est retraitée d'un métier social, qu'elle vient ici parce qu'elle trouverait "dommage de gâcher autant de nourriture" et qu'elle a "reçu des lettres anonymes" lui reprochant de faire les poubelles.

"Avec la crise, de plus en plus de gens font du glanage sur les marchés ou dans les grandes surfaces", constate Gérald Briant, adjoint communiste au maire du 18e arrondissement de Paris. Et pour cause : les poubelles des petites supérettes de centre-ville regorgent souvent de victuailles. Les boulangeries, aussi, jettent le soir le pain qu'elles n'ont pas vendu. "Pendant des années, j'ai essayé de le donner, mais je n'ai pas trouvé d'associations qui se déplacent pour d'aussi petites quantités", raconte Jacques Mabille, président de la chambre professionnelle des artisans boulangers pâtissiers de Paris, qui a longtemps exercé dans le 19e arrondissement.

"Les fast-foods aussi jettent beaucoup : des quantités de tomates tranchées, de fromage, de pain de mie", constate Pierrick Goujon, qui, près de Rennes, tente de vivre exclusivement du contenu des poubelles. "Mais je ne fais plus celles des restaurants car elles mélangent les cendres des cigarette à la bouffe", précise-t-il. Ce jeune homme de 27 ans se proclame "déchétarien" ou "freegan", terme né aux Etats-Unis de la contraction entre free ("gratuit") et vegan, l'un des courants végétariens, qui entend dénoncer le gaspillage et la surconsommation. Il a créé en 2006 le site Freegan.fr sur lequel les "glaneurs" décrivent le contenu de leurs "récoltes".

"C'est fou ce que les magasins jettent : s'il y a un oignon pourri dans un sac, ils jettent le sac, pareil pour les oranges ou les pommes, car ça leur coûterait trop cher de trier. S'il y a un yaourt explosé dans un pack, ils jettent le pack et même les autres qui ont été salis, alors moi je ramasse, raconte Pierrick, qui assure distribuer ses prises aux SDF ou à ses amis. L'autre jour j'ai trouvé 100 litres de bière, je les ai rapportés dans ma camionnette, nous avons eu de quoi boire pendant plusieurs mois."

Il préfère les petits supermarchés de centre-ville aux grandes surfaces de périphérie "qui sont équipées de compacteuses", destinées à broyer les aliments pour gagner de la place. Pierrick regrette que certains gérants essaient d'interdire la "ramasse" : "Ils demandent au personnel de percer les emballages avec un couteau et d'asperger les aliments d'eau de javel. Moi, ça ne m'arrête pas, je ramasse quand même et je rince après." Le "freeganiste" précise qu'il "trouve aussi des aliments dont la date limite de consommationn'est pas dépassée". Il arrive en effet que les magasins s'en débarrassent à l'avance, de peur d'avoir une contravention le jour venu.

A l'heure où les Restaurants du coeur et autres soupes populaires battent leur plein, pourquoi les grandes surfaces jettent-elles et dans quelle proportion ? Impossible de le savoir. Sollicités par Le Monde, Auchan, Casino, Franprix et Monoprix n'ont pas répondu. Leclerc évoque seulement ses dons. "Malheureusement, nous n'avons pas ces éléments en notre possession", indique Carrefour avant de préciser : "En ce qui concerne les déchets alimentaires, il est interdit de transporter de la marchandise périmée, aussi les produits alimentaires sont détruits sur place par des produits chimiques."

"Les entreprises détruisent leurs aliments car elles craignent que des personnes s'intoxiquent en les consommant et que leur image de marque puisse en pâtir", justifie la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution.

La grande distribution est aussi secrète sur ses déchets que bavarde sur ses dons aux associations caritatives : 960 tonnes plus le financement de véhicules frigorifiques en 2008 pour Carrefour, par exemple. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution assure que ses adhérents fournissent 29 % des produits collectés par les banques alimentaires. Ces dernières confirment qu'elles ont reçu 23 050 tonnes de nourriture, soit l'équivalent de 46 millions de repas, en 2008. Claude Frégeac, chargé des dons en nature à la Croix-Rouge, assure que "le gâchis a été minimisé depuis une quinzaine d'années grâce aux dons de la grande distribution aux associations caritatives". Mais il se demande "quelle proportion représente ce qui est donné par rapport à ce qui est jeté".
Stéphane Mandard et Rafaële Rivais

Le Monde.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamote
Pipelette en chef
Pipelette en chef


Nombre de messages : 19760
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: des victuailles dans les poubelles   Ven 11 Déc 2009 - 13:24

Sad Sad Sad

A côté de chez ma coiffeuse,tous les jours,une dame âgée vient ,ainsi....alors,ma coiffeuse,met quelques choses,bien emballlées,propres......car si on lui donne à la main,la dame refuse.

J'avais vu une émission,comme quoi,chaque quartiers avait un groupe de gens avec "leurs" poubelles et gare si un autre groupe venait fouiller dans "leurs" poubelles......le jungle est près de chez nous No

Quand je travaillais en boulangerie,on voulait donner les restes aux gens qui n'avaient pas de quoi manger,mais c'était interdit,on nous obligeait de verser de la Javel sur les aliments jetés..............la seule tolérance qu'on a réussi à avoir,c'est de donner le pain dur à la SPA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouby
Admin
avatar

Nombre de messages : 16671
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: des victuailles dans les poubelles   Ven 11 Déc 2009 - 14:31

c'est vraiment malheureux...
surtout de détruire avec des produits chimiques

alors que tant de personnes pourraient en profiter c'est scandaleux... mais impossible à changer

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie,33
modérateur principal
modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 19859
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: des victuailles dans les poubelles   Ven 11 Déc 2009 - 19:34

ça se fait malgré tout de plus en plus , j'ai même lu qu'aux USA , il y a des gens qui par refus de la société de consommation, ne se nourrissent que comme ça .....
J'ai oublié le nom de cette Association Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mariel
très grande pipelette
très grande pipelette
avatar

Nombre de messages : 1727
Age : 110
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: des victuailles dans les poubelles   Ven 11 Déc 2009 - 22:41

en même temps quand j'ai vu (lors d'une promenade avec titou à côté d'un supermarché) ce que les boueux sortaient des pubelles du supermarché.... Shocked ces cagettes de raisin - des cagettes de salades - des légumes mêmes pas tâchés.... puis des gros sacs de pains, de viennoiseries.......................j'en passe.......
Les boueux mettaient de côté pour des animaux disaient-ils et j'aurais trés bien compris qu'ils se servent.... après tout pourquoi jeter ????????

Mais quelle société de consommation de m.... nous sommes Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: des victuailles dans les poubelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
des victuailles dans les poubelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il fouille les poubelles : probleme avec marley !!!
» Des poubelles à chiens, une campagne anti-abandon très surprenante
» Plante verte que j’ai sauvée in extremis de la poubelle
» Gravas : Qu'en faire ?...
» Croton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAUNE ET FLORE :: ESPACE DETENTE :: LA REVUE DE PRESSE :: INFOS DIVERS-
Sauter vers: